Les pierres gravées

FORMATION DE LA COLLECTION

À la suite d’une première donation de monnaies, le Cabinet numismatique de l’Académie existait théoriquement dès 1871, mais il n’a été organisé et ouvert au public qu’en 1915. Les pierres gravées ne furent pas dès le début un objectif à part de la collection : elles ont été assemblées plutôt fortuitement ou dans la mesure dans laquelle elles faisaient partie intégrante des collections de sceaux.

Vers le milieu de l’année 1944, le nombre de pierres gravées qui se trouvaient au Cabinet numismatique s’élevait à 87. Le 29 août 1944, l’ingénieur Constantin Orghidan fit don à l’Académie par testament d’une riche collection de monnaies, médailles, parures anciennes et modernes (Pl. XLVII). pierres gravées parmi lesquelles le Grand Camée (catalogue n° 668).

En 1953, le ministère des Finances tranféra au Cabinet numismatique la collection du Musée de la Banque Nationale, où, outre de nombreuses monnaies, médailles, parures, sceaux, se trouvaient aussi quelques pierres gravées.

De 1953 jusqu’à nos jours, la collection de pierres gravées du Cabinet numismatique s’est considérablement accrue grâce aux importantes sommes d’argent destinées aux acquisitions et à la collaboration avec le Trésor de la Banque Nationale qui a vendu à l’Académie des pièces glyptiques intéressantes qui se trouvaient dans son fonds. Parmi les acquisitions plus importantes, nous pouvons mentionner pour les pierres gravées, la collection Corneliu Balacescu composée pour la plus grande partie de pièces collectionnées au sud du Danube sur le territoire des anciennes provinces romaines de Moesie Inférieure et de Moesie Supérieure. Elle a été achetée en 1963 et consiste en 117 pierres gravées et fragments de pierres gravées qui, étant insignifiants, ne sont pas compris dans notre catalogue. La collection Balacescu figure dans le catalogue sous les nos : 27, 54, 82, 102, 104, 109, 110, 116, 123, 128, 129, 134, 136, 137, 140, 147, 152, 166, 175, 183, 184, 185, 187, 188, 191, 193, 201, 206, 210, 223, 229, 240, 242, 245, 246, 252, 256, 259, 261, 264, 274, 276, 277, 285, 286, 301, 305, 311, 329, 331, 340, 346, 351, 386, 387, 394, 415, 417, 419, 422, 438, 439, 440, 441, 447, 455, 466, 467, 470, 476, 478, 484, 493, 495, 526, 535, 542, 546, 551, 554, 555, 559, 564, 568, 570, 571, 575, 576, 579, 582, 583, 584, 596, 604, 605, 614, 620, 630, 635, 638, 648, 650, 651, 654, 674, 697, 73, 734, 736, 741, 783, 854, 855, 954, 955, 956. Comme la plupart des collections de pierres gravées privées ou se trouvant dans des institutions publiques, celle du Cabinet numismatique souffre aussi, par la nature même de sa formation, du manque d’indications sur l’endroit où les pièces ont été découvertes. Nous ne disposons donc pas de cette base pour discuter la diffusion des motifs et la circulation des pierres elles-mêmes, le groupement par ateliers devant être fait de manière conjecturale par similitude avec des découvertes archéologiques certaines, dont nous parlerons au moment opportun. Toutefois, pour ce qui est de certaines gemmes, et non des moins importantes, les anciens détenteurs des pièces nous ont fait parvenir des informations sur l’endroit où elles ont été découvertes, avant que celles-ci n’entrent dans le fonds de l’Académie. Tel est le cas du Grand Camée (catalogue n° 668) ou d’une intaille de facture mycénienne découverte, au milieu du siècle passé, à Pojoca, en Transylvanie (catalogue n° 9). Comme tant d’autres collections de pierres gravées, celle que nous publions comprend aussi une section importante de glyptique moderne. Celle-ci n’a pas été omise du catalogue pour ne pas briser l’unité même du tout et aussi par le fait que les thèmes de la glyptique moderne sont en général d’inspiration antique où. le plus souvent, la manière plastique dans laquelle elle est traitée, est de tendance antique. Enfin, en procédant de cette manière, nous nous serions écartés de la ligne générale de publication des collections de pierres gravées, qui est la ligne exhaustive dans le sens de l’inclusion de la glyptique moderne.

cop-pierres

rasfoieste-250x500

galeriei-250x500-2