Les pierres gravées

ARGUMENT

La collection de pierres gravées du Cabinet numismatique de l’Académie Roumaine est la plus grande collection de ce genre en Roumanie. Elle présente un intérêt particulier tant par le fait qu’elle comprend de nombreuses pièces de l’époque romaine provenant des ateliers qui se trouvaient au Bas-Danube du temps de l’Empire, que parce qu’elle illustre l’évolution de la glyptique depuis les temps les plus reculés jusqu’à l’époque moderne. D’autre part, l’aire géographique étendue sur laquelle ont été amassés ces vestiges de cet art de miniature, dans des conditions malheureusement inconnues pour la grande majorité d’entre eux et sans les précisions qui seraient aujourd’hui particulièrement précieuses, augmente l’intérêt du chercheur pour ce trésor demeuré jusqu’à présent inédit, à l’exception de quelques pièces remarquables que nous avons publiées antérieurement et dans l’intention avouée de signaler aux spécialistes une collection que nous considérons digne de paraître tout entière.

A cause de son caractère particulier et du fait qu’elle dépassait les limites de notre compétence, une petite mais non moins intéressante série de cylindres gravés assyriens, ainsi qu’un nombre réduit de scarabées égyptiens, dont une bonne partie sont des faux modernes, n’ont pas été compris dans cette publication.

Par la multitude des époques représentées, et implicitement par la diversité des problèmes qu’elle soulève, nous espérons que la publication de cette collection constituera en premier lieu un matériel d’étude offert aux spécialistes de plusieurs domaines. Ainsi, il va de soi que dans les pages qui précédent le catalogue nous ne nous arrêterons que sur certains aspects du matériel présenté.

C’est avec le sentiment d’accomplir un agréable devoir que nous remercions le Prof. Marcel Renard qui, au cours de ses visites en Roumanie, a examiné cette collection, encourageant avec une bienveillante attention ce travail qui se trouvait à ses débuts et qu’il a finalement accueilli dans les pages de la prestigieuse Collection Latomus.info

Bucarest, février 1974.

Mihai Gramatopol.

cop-pierres

rasfoieste-250x500

galeriei-250x500-2